Mirai Nikki - Un spectacle à regarder et non un problème à résoudre !

» Critique de l'anime Mirai Nikki par Maya* le
06 Juillet 2014
Mirai Nikki - Screenshot #1

Mirai Nikki ou le journal du futur est un anime riche en rebondissements et en histoires d'adolescents libidineux.

Amano Yukiteru (Yuki), un énième adolescent à la vie banale et ce qu'il y a de plus tranquille se retrouve embarqué par une loli (?) envoyée par Deus ex Machina (si si) dans un jeu de vie ou de mort au bout duquel la victoire lui permettrait d'hériter du rang de Dieu (car Deus Ex Machina n'est plus très jeune et veut prendre sa retraite, on le soupçonne même d'avoir des problèmes de santé, amen.). Il a 11 concurrents, les uns plus barges, étranges, hallucinants... que les autres, on prend un plaisir malsain à découvrir ces phénomènes pas sérieux pour deux sous au fil des épisodes. Mais LE personnage de cette série reste quand-même Gasai Yuno, une jeune fille adorable (tout à fait !) aux cheveux roses (critère d'adorabilité sans failles) et follement amoureuse du héros, bien qu'elle fasse également partie des joueurs, elle n'a de yeux que pour YUKIIII et le
« protège »... toujours (en gras, car là, vous êtes supposés flipper).

Envie de mettre votre cerveau sur OFF (parce que sinon les incohérences risqueraient de vous déstabiliser) et vous détendre un bon coup ? Cette série est pour vous.

Mirai Nikki - Screenshot #2On passe de la terroriste en déguisement sweet-loli qui menace d'exploser un lycée avec des missiles qui décollent de sous sa jupe à la gamine de 13 ans, qui représente à elle seule toutes les références en matière de stalkerisme. Des personnages les uns plus particuliers que les autres et qui font l'essence même de la série, qui disons le franchement, n'a ni queue ni tête et n'aspire pas à en avoir.
On suit avec perplexité la chaîne d'apparition des "concurrents" et on se surprend (ou pas) à admirer Yuno qui arrive à les évincer avec moult méthodes.

Il y a certains épisodes vers le milieu de la série qui pourraient vous décourager par le côté hautement wtfesque, mais il ne faut pas. Car vous passerez ainsi à côté d'une des rares séries à la fois passionnante, mettant en place des stratégies (certes peu crédibles mais) surprenantes à chaque fois (mais il est fou lui !) et des personnages valant vraiment le coup (Y a même un petit psychopathe doublé par Ishida Akira)...

Sur ce, je fais la transition avec le doublage, pas mauvais du tout. Même si la voix Yukiteru fait assez femmelette (on a l'habitude des gars doublés par des femmes, coucou Naruto, coucou Edward... etc), elle passe plutôt bien au vu de son caractère de pleurnicheur se réfugiant toujours dans les jupons de Yuno. (il l'emporterait presque sur Mimi Geignarde).
Le doublage de Yuno est assez controversé vu comment sa seiyuu Tomosa Murata est inconnue au bataillon (son seul autre rôle que j'ai déjà croisé est la loli de LOLH et j'en garde un souvenir désagréable, chacune de ses apparitions me violaient les oreilles) qui pourtant fait un assez bon travail et réussit pas mal à donner un côté foncièrement malsain au personnage, passant de la voix sur-aiguë de petite fille amoureuse (Yukiiiiiii *elle finira par vous assommer avec ses Yuuukiiii*) à la psychopathe level over 9000.

Mirai Nikki - Screenshot #3Le chara-design est loin d'être mauvais, même que je le préfère à celui du manga *Je m'excuse auprès des puristes* , le seul reproche que je pourrai faire serait en relation avec l'animation, car aux moindres mouvements accélérés (Yuno qui s'élance avec sa hache~), le chara-design perd en qualité.
les couleurs sont criardes, ce qui rend le tout assez perturbant. Du sang qui gicle, une atmosphère pesante mais avec des décors riches en couleurs qu'on retrouverait dans un ecchi lambda. Il y a comme une sorte de décalage, voulu, sûrement. Ça aide à rendre la transition entre les scènes « vie de lycée, tout va bien » ,
« accueillons un gamin à la maison » et les scènes « le lycée en ruines » et « tuons le gamin » assez géniale.

L'animation ne casse pas trois pattes à un canard mais Mirai Nikki c'est du WTF purement intellectuel (Oui, j'ai osé l'écrire !), la baston est assez secondaire, même s'il est vrai que je n'aurai pas craché dans la soupe si les scènes d'action étaient plus dynamiques.

Musicalement, je retiens principalement le premier opening qui était franchement cool, saa eins zwei dreil kasanariau, saa eins zwei dreil shi wo kawashite ~

Enfin, une série que je recommande vraiment, même s'il y autant de chances d'adorer que de détester, tout est question d'adhérer au délire ou pas.

Mais si vous êtes dans le bon état d'esprit, regardez cette série qui vous promet un bon moment de décompression, d'écarquillement des pupilles et de bonnes tranches de rire en perspective. Et si vous ne le faîtes pas ... Yuno veillera à venir vous souhaiter bonne nuit, toutes les nuits. (Encore une fois en gras car vous êtes supposés flipper... comment ça mes running-gag sont pourris ?)

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (12)
Amusante (8)
Originale (1)

11 membres partagent cet avis
6 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Maya*, inscrit depuis le 01/02/2012.
AK8.1.13 - Page générée en 0.051 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.174126 ★