Critique de l'anime Neon Genesis Evangelion

» par AngelMJ le
29 Novembre 2006
| Voir la fiche de l'anime

Evangelion. Qu'est ce que l'on aura pu me bassiner les oreilles avec cette série. Un chef d'oeuvre, la référence de la japanimation, voilà comment les 3/4 des fans du genre la qualifie. Pour ne pas mourir idiot, et essayant tant bien que mal de me débarasser de ma mechaphobie, j'ai osé tenté l'expérience qu'est de visionner cette mystérieuse série. Douche froide.

Les premiers épisodes ne m'ont pas emballé. Graphiquement, ça accuse son âge, le charadesign n'est pas le plus original que j'ai vu et le scénario s'annonce peu convaincant. De plus, je n'ai pu voir l'anime que dans sa version française, et les doublages ne sont pas les meilleurs que j'ai entendu. Malgré tout, je prends mon courage à deux mains et, poussé par les conseils et les critiques, je continue. Les bonnes surprises commencent alors à pointer le bout de leur nez.

Déjà, deux choses fondamentales sautent aux yeux : la qualité de l'animation et la musique. Même si les humains bougent de façon relativement basique, les animations des mechas sont tout simplement superbes. Chacuns de leurs combats sont très biens animés et vraiment passionnant à suivre. La musique vient par la suite accompagné les mouvements des humanoïdes. C'est majoritairement de la musique classique et aussi étrange que cela puisse paraître, cela rend extrêmement bien et donne vraiment quelque chose de cohérent. De ce côté, je ne peux vraiment rien reprocher à la Gainax.

Les personnages sont intéressants mais tous ne se valent pas. Voyons d'abord les pilotes des Evas : j'ai détesté le héros, j'ai eu envie de le claquer du début à la fin. Rei est sympa au début mais devient vite lassante par son mutisme constant et son manque total de dynamisme (c'est le charme du perso certes, mais c'est gonflant au bout d'un moment). Quant à Asuka, je trouve que c'est la plus intéressante des trois. Même si elle prend la tête au début à meugler à tout bout de champ, l'évolution du personnage est la plus intéressante des trois et c'est le pilote qui m'a le plus touché. Au niveau des adultes, mon coup de coeur va à Misato, sans doute l'un des persos les plus fouillés et les plus intéressants de la série. Gros coup de gueule par contre pour le commandant Hikari qui me faisait grincer des dents à chaque apparition : pas d'expression, pas de sentiments, toujours la même sale pose (sisi! Je suis sûr que vous voyez très bien de quel pose je parle), un bide total de mon côté.

Donc, l'histoire suit son cours. Les personnages évolue, les combats entre les Evas et les anges (qui sont un peu ridicule graphiquement) s'enchaînent, le tout pour élaborer un scénario avant des bases philosophiques et religieuses assez intéressantes. Je regrette juste deux choses : le fait que chaque mission s'apparentent à une mission impossible mais qui au final tout finit toujours bien, et que de nombreuses questions susciter par le scénario ne trouvent au final aucune réponse. Vient alors les deux derniers épisodes et là... c'est le drame...

En deux épisodes, le plaisir (relatif) qui avait germer en moi durant une vingtaine d'épisodes s'est vu complètement foudroyé. Comprenez moi : alors que la série est majoritairement composé de combats de mechas, on se retrouve avec deux épisodes où les différents protagonistes se lancent dans de grandes questions philosophiques très profondes sur la vie, Dieu, les hommes, les sentiments, tout pleins de choses qui peuvent être simples mais qui dans Evangelion deviennent extrêment compliquées. Perso, cela m'a refroidi et frustré car ces deux épisodes, en plus d'être pompeux à mort, ne répondent à des questions auquelles ont attend des réponses à la fin du 24e épisode.

Perso, je ne comprends toujours pas le côté cultissime de la série. Si l'ensemble se regarde très bien, les deux derniers épisodes ressemblent plus à un trip de la part du studio qu'à une réelle conclusion (mais vu le sujet, il reste difficile d'en établir une). J'ai trouvé ça très frustrant, limite j'ai trouvé que l'on se foutait de ma gueule de me mettre de la philosophie aussi complexe à la fin d'un anime qui, même s'il traite de sujets pronfonds, s'enfoncent dans une complexité et un manque de proximité total.

Je me dis que peu être je suis quelqu'un qui ne pense pas assez, qui trouve toutes ces réflexions sur la vie bien trop poussées et qui, vu qu'elles n'ont majoritairement aucune réponse, sont plus un moyen de se cogner la tête contre les murs plutôt que d'apporter quoi que soit de constructif. Dans ce cas, vous fans, vous êtes des cerveaux et moi, simple spectateur, un simplet de la philosophie.

Je mets donc 5/10 à la fameuse série culte : 7/10 pour l'ensemble de la série, avec moins 2 pour chacun des derniers épisodes. Les fans peuvent me lapider maintenant...

PS : Au fait... il sert à quoi le pingouin? ^^'

Verdict :5/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

2 membres partagent cet avis
5 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

AngelMJ, inscrit depuis le 19/08/2005.
AK8.1.13 - Page générée en 0.051 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.166685 ★