Critique de l'anime Bleach

» par Finarfin le
26 Mai 2006
| Voir la fiche de l'anime

Ah là là, c'est vraiment dur de faire une critique quand déjà tant de monde a enfoncé le créneau...c'est un peu comme si Newton se refaisait tomber une pomme sur la tête : ça fait mal et c'est pas forcément utile. Oui, mais c'était sans compter mon orgueil surdimensionné et mes penchants masochistes qu'il me faut à tout prix assouvir. Sous vos yeux ébahis, messieurs dames, je vais donc critiquer... Bleach.

Bon, bah ça fait un moment que la série est disponible, on doit atteindre à l'aise les 70 épisodes...81 chez DB, voyez-vous ça. Une série qui dure, c'est une série qui a des couilles !! Mais les couilles ne font pas tout dans la vie, me direz-vous (certes, certes...). Disséquons donc la bête de ce pas. Ichigo est un crétin borné qui un beau jour a été obligé d'enfiler le costume ridicule des Shinigami pour sauver sa famille d'une grosse bestiole ultra-méchante nommée Hollow. Pas de pot, hein? Un petit Hollow de rien du tout, une couillonne de Shinigami incapable et paf, vous êtes condamné à être l'objet de quolibets variés pendant la moitié de votre vie (la moitié ombragée, celle que vous passerez à décimer ces enfoirés de Hollow qui font des dégats parmi les humains, c'est-à-dire en gros à sauver la Terre au quotidien). Bon, sans doute cette rencontre violente n'était pas aussi fortuite que ça...qui est d'ailleurs véritablement Kurosaki Ichigo? Pourquoi est-il obligé de se trimbaler avec un truc aussi gros? Oui, je parle de son sabre, son zanpaktoh ou un truc dans le genre. Ben vous pourrez regarder longtemps avant d'avoir la réponse.

On l'aura compris, Bleach se veut original en ce qui concerne son scénario...mais il faut bien remarquer que au-delà de cet effort remarquable, la série a recours a des ficelles tout ce qu'il ya de plus classiques. Et vas-y que je te reserve du samouraï trop puissant avec son katana, qu'il est trop fort parce qu'il a la volonté de gagner, et patati et patata... combien de fois admirerez-vous le sang jaillir du corps d'Ichigo en de multiples endroits pour enfin le voir terrasser son adversaire en étant trois fois plus puissant que lorsqu'il était a priori en bon état? 'Tin, s'il est invincible, dîtes-le, ça ira plus vite. Je dois admettre que c'est un point gênant qui rabaisse de beaucoup l'intérêt de la série.

Mais Bleach, c'est pas que des super pouvoirs ultra-mortels (de sa race, à la rigueur), c'est aussi des individualités. Comme dans l'équipe de France... l'équipe de France... l'équ...attendez, y'a un truc qui va pas...bon, enfin, Bleach nous propose donc son panel de personnages gravitant autour du héros. Disons qu'ils sont un peu caricaturaux, mais la plupart s'assume bien, on ne va le leur reprocher (je me tourne vers Sado, Ishida) par contre l'autre rousse avec des gros seins me pompe sérieusement (les nerfs), vu que je n'ai toujours pas saisi à quoi elle pouvait bien servir. Ces persos donnent en tous cas à Bleach un humour bien à lui, gaguesque à souhait, que tous n'aimeront peut-être pas mais qui me convient personnellement.

Dommages collatéraux : la bande-son ne vaut rien (il doit y avoir une critique sur ce site, d'ailleurs), ou peu s'en faut. Les graphismes laissent perplexes, mais j'estime que, même s'il y a eu une nette évolution par rapport aux premiers épisodes (check it out, boyz, pour moi c'est flagrant), ils restent mauvais, genre classique à tendance pas beau.

Que dire d'autre ? L'évolution scénaristique est en ce moment arrêtée, je vous conseille donc de faire de même, à moins que vous ayez vraiment envie de vous faire du mal : les épisodes dits hors-série sont ratés, comme à l'accoutumée, allant parfois jusqu'au révoltant, mais c'est toujours mieux géré que Naruto. C'est dommage parce qu'on avait atteint un bon niveau à la fin du chapitre Soul Society (le bankaï d'Ichigo est assez réussi à mon avis). Je sais pas combien ils comptent en faire, le moins possible, j'espère, faudrait voir à ne pas dégouter tout le monde. Enfin, prenez votre mal en patience et attendez les Bleach Next-gen (non, ça s'appellera sûrement pas comme ça...).

Oups, cette critique s'éternise, il est temps d'y mettre fin. Notons donc, puisqu'il faut noter. Bleach n'est pas vraiment mon anime préféré car j'ai du mal à lui trouver une quelconque profondeur...c'est un shônen populaire et très irrégulier. Les épisodes de la Soul Society valent néanmoins la peine d'être téléchargés, mais pensez bien à vous arrêter au 63 !!! (vous êtes prévenus).

Je vais mettre 6, en sachant que c'est sévère...j'aurais sans doute pu monter à 7 sans les hors-série, mais souhaitant porter un jugement d'ensemble...

Et pour finir, j'aimerais parler de cet ouvrage magnifique : "les Paysans du Sahel dans les marigots de l'aide", conseillé par Sylvie BRUNEL, prof de tiers-mondisme militant à Sciences Po Paris(Sc PoPa) qui développe à merveille la façon dont les ONG parviennent à vous trouer le c... quoi? Ce n'est ni le moment, ni le lieu? Roooh, l'autre...

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Finarfin, inscrit depuis le 24/04/2006.
AK8.1.13 - Page générée en 0.079 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.159002 ★