Edward aux mains d'aciers.

» Critique de l'anime Fullmetal Alchemist : Brotherhood par GTZ le
17 Mai 2011

Critique du manga et de l'anime

En général, je n'aime pas partir dans la comparaison pour commencer une critique.

Mais il faut, dans un premier temps, préciser que cette série est l'adaptation fidèle du manga d'Arakawa, contrairement à la première série qui était une adaptation bien plus libre, et d’ailleurs fort réussie.
Oh grand bonheur quand j'ai appris la nouvelle, j'appréciais la première version, mais le manga au ton plus adulte, et aux thèmes bien mieux traités que l’animé précédente m'intéressait bien plus (voilà j'ai fait la comparaison...).

Car voilà, FMA BrotherHood c'est une grande histoire avec un grand H. Celle qui se tient du début à la fin, celle une fois terminée, on sait que l'on vient de voir une série d'exception et qu'on en sera marqué. FMA BrotherHood, c'est beau, c'est violent, c’est poignant, c'est dur, un peu comme la vie. Il est difficile pour moi de vraiment mettre des mots face à une œuvre que je respecte autant. On pourrait développer, sur le parallèle entre la période de la seconde guerre mondiale et l'univers de FMA, ou encore s'amuser à chercher un lien entre les Ishbalites et le peuple palestinien, ou bien Amestris et l'Allemagne du début du vingtième siècle. Sur cette anime on peut développer à foison. C'est une anime que l'on ressent, car elle parle de sujets forts, universels qui nous touchent et nous toucheront toujours.

L'horreur de la guerre, l'amitié, la tyrannie, l'acceptation de la mort, les états militaires, la tolérance, le racisme, sont des thèmes puissants qui nous parleront de tout temps.

FMAB, c'est un peu tout ça. On traverse l’Histoire avec les frères Elric tout en découvrant un monde pas si éloigné du notre, rappelant une réalité pas si vieille que ça.

Je pourrais alors m'amuser à faire un exposé complet et un sacré pavé qui endormirait même le plus motivé des conférenciers. Mais non je ne le ferais pas, je dirais simplement que cette série est une de plus chers à mon cœur. Avec elle j'ai frémis de bonheur, tremblé d'horreur, ris aux éclats, tirer ma larme pour les injustices commises, fut passionné par ses affrontements épiques et ses duels dantesques, et je me suis extasié devant les petites et les grandes victoires. Je fus charmé et ébloui par ses personnages hauts en couleurs, profonds et surtout très humains.

J'ai ressentie une foule d'émotions et cela ne m'a pas laissé indemne. Car durant ce final époustouflant amené depuis le début, on est transcendé, l'aboutissement de cette grande saga est là. J'en ai des frissons rien que d'y penser. La tension monte, les affrontements se font de plus violents et épiques pour finir à l'ancienne dans une apologie du genre humain. L'humanité triomphera toujours des Tyrans, jamais les hommes ne seront soumis au destin et au joug des puissants et des cruels. L'avenir est là dans les mains de la jeunesse qui clame qu'il y a toujours de l'espoir et que même les règles les plus immuables se doivent d'être bravées si elles ne servent qu'à opprimer et blesser. On finit par y croire.

Est-ce vraiment nécessaire de s'attarder sur la réalisation global ? Je ne pense pas. Sur ce genre de production, bien trop rare, avoir à redire quelque chose dessus revient presque à cracher dans la soupe. C'est le manga qu'on vit, avec la musique que l'on a imaginé, où les personnages prennent vie avec leur propre voix. Une adaptation frôlant la perfection.

FMA BrotherHood, tu auras toujours une place dans mon cœur, comme le manga, tu m'as marqué et je ne t'oublierais jamais. Regardez là cette série ou au moins lisez le manga. Full Metal Alchemist, tout simplement, est plus qu'un must-to-see en anime, c'est une expérience à vivre.


"Get up, you miserable Fuck. It's timed you learned, why you're not in our league !"

11/10

La critique et la note sont la même pour le manga. Pour précisions je suivais en même temps la parution du manga et les épisodes de l'animes. Quand le dernier chapitre du manga est sorti deux semaines après sortait le dernier épisode.

Quelle époque...

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (4)
Amusante (0)
Originale (1)

6 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

GTZ, inscrit depuis le 09/06/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.055 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.154489 ★