Un rêve est beau tant qu'on peut l'imaginer, une fois réalisé il est mort.

» Critique de l'anime Fullmetal Alchemist : Brotherhood par Pixy le
01 Décembre 2013
Fullmetal Alchemist : Brotherhood - Screenshot #1

Bon nombre d'entre vous ont pu découvrir Fullmetal Alchemist grâce au manga mais aussi à une première adaptation, diffusée à l'époque sur canal+ pour ceux qui l'ont vu en Français. De ce fait, on se doit de voir cette seconde adaptation on ne peut plus fidèle au manga. N'ayant pas lu ce dernier, je ne sais pas si c'est vraiment une bonne adaptation mais mon ignorance ne me dérange pas car j'ai, malgré tout, adoré cette "deuxième" saison.

On retrouve bien évidemment des personnages que l'on affectionnait mais dans des contextes différents. Je pense notamment à Greed ou bien encore Scar. Ils n'ont absolument pas le même rôle que lors de la première adaptation. Alors que l'on aurait pu les détester une nouvelle fois, on se prend d'affection pour eux, pour leur passé, leur vécu. Je n'aimais pas particulièrement Greed dans la première. Je trouvais son personnage très antipathique, son apparence physique un peu rebutante et pourtant, je l'ai adoré dans Brotherhood. Son association avec Ling est remarquable. C'est donc sous une nouvelle vision que l'on nous (re)présente ces personnages et ça fait plaisir. Bien entendu, on en retrouve certains mais l'on en découvre d'autres tout aussi charismatiques. Prenons par exemple Ling et May. Ils apportent un vent de fraîcheur, de nouveauté. Arrivé à un point clé de Brotherhood, que suivait de près la première adaptation, ils nous permettent de découvrir une toute nouvelle intrigue. A eux deux, ils apportent une bonne dose d'humour rendant certaines situations plus légères, plus agréables à regarder.

Fullmetal Alchemist : Brotherhood - Screenshot #2L'histoire nous emmène bien loin de ce à quoi nous pouvions nous attendre. Au premier abord, je pensais que j'allais être à nouveau confrontée à une fin dramatique mais finalement, on en est bien loin. Toute cette nouvelle intrigue m'a captivée du début à la fin. Les deux frères font de superbes rencontres, Winry a droit à un développement un peu plus poussé que la première fois, les Homonculus nous apparaissent sous un autre jour. Eux aussi bénéficient d'une histoire, d'un "background" plus approfondie. Et leur existence ainsi que leur création semble beaucoup plus cohérente que dans la première adaptation où ils donnaient l'impression de sortir de nulle part sans réel but que d'en mettre plein la gueule à Edward. Enfin, on n'oublie pas Hohenheim qui reste l'élément clé de toute cette aventure. Alors qu'il donnait le sentiment de n'être qu'un figurant dans le premier, ici il tient un rôle important. On connait les raisons de son départ, on sait pourquoi il a agit comme ça et dans quel but. Bref, toute cette histoire dont les lieux d'action sont très nombreux, dont les personnages ont tous une petite utilité saura piquer votre curiosité, susciter votre attention. Tout reste cohérent d'un bout à l'autre. Et pour ne parler que vaguement de la fin afin de n'en révéler que le strict minimum, c'est une montée en puissance, en tension surprenante. On ne peut rester impassible devant tant d'action, tant d'émotions. Bien entendu, tout ceci n'aurait pas eu lieu sans une animation qui tient la route. C'est beau, c'est lumineux, c'est dynamique. Certains combats font preuve d'une animation remarquable. On sent la pression exercée dans certains moments, c'est intense. Mais vraiment, là où on s'en prend plein la face, c'est vers les derniers épisodes où les combats s'enchainent sans faillir. La qualité est au rendez-vous tout du long.

Pour conclure, Fullmetal Alchemist, autant dans la première que dans la deuxième version, a su me conquérir. J'ai été charmée par ces deux adaptations, qui selon moi, se valent autant l'une que l'autre. Bien entendu, Brotherhood ravira beaucoup de monde car beaucoup plus complet : les évènements sont cohérents les uns par rapport aux autres, chaque chose à une explication. Mais peu importe, dans les deux, on retrouvera des personnages charismatiques, un duo central Edward et Alphonse dont l'histoire tragique nous mènera dans bien des contrées. On assistera à de superbes combats saupoudrés d'une animation de qualité, d'une action et d'un humour à toute épreuve. Je terminerai par les musiques. Toutes ces OST sont sublimes. Autant les openings que les endings ou les insert songs. Ce n'est que du bonheur à écouter ou réécouter. Bref, Fullmetal Alchemist - les deux - valent le coup d'oeil. Je ne pense pas que l'on puisse en ressortir déçu.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (5)
Amusante (0)
Originale (0)

12 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Pixy, inscrit depuis le 22/09/2013.
AK8.1.13 - Page générée en 0.046 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.168427 ★