Critique de l'anime Tengen Toppa Gurren Lagann

» par Jacen le
15 Mars 2008
| Voir la fiche de l'anime

Bon eh bien voilà, je fais désormais parti du clan des fans de Tengen Toppa Gurren Lagann et bien sur ce n'est pas grace au titre qui commercialement parlant doit être un pari risqué du point de vue occidental (je conseille de le licencier sous l'appellation BASTON ou ROBOTS).

Bref là n'est pas le propos, je suis venu apporter ma pierre à cet édifice critique après avoir avalé la série en une semaine. Le constat est sans appel: Du grand art! Bon alors là du coup on est tous d'accord mais pourquoi? ça ça veut dire encore du boulot pour bibi qui va encore se faire mal à la peau lisse et soyeuse du bout de ses doigts effilés (comment ça ça vous intéresse pas les détails de ma divine morphologie?... Jaloux!)

Bon alors d'un point de vue technique:

TTGL est de prime abord assez déconcertant: Un premier plan sur une bataille spatiale avec toute la mise en oeuvre technique qu'on est en droit d'attendre de GAINAX (traduction: explosions, effets de lumière,etc) et pouf on arrive dans un sous sol avec un dessin minimaliste et une animation digne de l'Alinéa.

Eh bien voilà en 3mn, on nous a présenté le paradoxe TTGL. C'est pas un modèle de conformité, ça refuse de se faire enfermer dans le classicisme, ça peut paraitre moche et pourtant ça accroche...

Bon en même temps ça peut PARAITRE moche, car en y regardant de plus près, force est de constater qu'en fait c'est beau, très beau même. Passons sur le design des persos volontairement décalé et auquel on finit en fait par s'y faire (sinon vous allez galérer remarquez...) mais alors les décors! What a foot!

TTGL c'est des apparences trompeuses d'autant plus que lorsqu'on regarde l'animation des combats, on est bon pour se baisser pour ramasser ses oeils... En définitive TTGL applique au plan technique le maître mot de la série: Anti-conformisme conforme. Et pourtant elle tourne!

Au niveau de l'ambiance sonore:

Là aussi TTGL a frappé fort. En effet, ici on a droit à tous les poncifs de shonen de base avec des musiques qui boostent en fond de discours héroïques mais encore une fois c'est étrangement efficace. Tantôt parodique, tantôt plus dramatique, la musique est parfaitement expliquée dans le contexte par une autre composante sonore: le doublage.

Dans cette production, les doubleurs ont eu l'énorme responsabilité de rendre les scènes explicites au téléspectateur. Plus concrètement ce sont eux les référents qui permettent sans équivoque à ceux qui suivent l'action de définir si l'action prête à sourire ou si cette fois c'est le moment de réfléchir (attention ceci n'est qu'une explication schématique grossière qui ne saurait être entendue comme vérité réelle pour une scène particulière)

Ici également, le boulot est de qualité donc.

Pour ce qui est du scénario et des personnages:

Bon sang, c'est surement dans cette partie que TTGL prouve le plus que c'est une production réussie.

Les personnages, innombrables, sont plus ou moins détaillés et regroupent plus ou moins toutes les caricatures présentes généralement dans les shonens: le mentor infaillible un peu loufoque et bourrin, le héros qui se découvre au fur & à mesure des épreuves, la bimbo pas simplement belle, les faire-valoirs qui eux aussi ont une vie qui vaut la peine d'être vécue, la copine perchée du héros au passé incertain,... Enfin bref tous vous dis-je.

De fait on pourrait penser que

1° Ca va faire beaucoup de personnes à traiter pour pas beaucoup de temps.

2° Ca va peut-etre être indigeste autant de caricatures d'un coup.

3° Ca va nous apporter quoi de regarder évoluer des persos dont on pense déjà connaître l'histoire?

Oui ben non en fait là encore TTGL, sans vraiment prendre le genre à contrepied arrive encore à surprendre et, si ce n'est innover, du moins à donner ce qu'attend le spectateur sans le gaver de force.

Cette gestion des personnages est facilitée par un trait de définition particulier de TTGL, cet anime n'a pas peur de ses aînés et leur rend hommage maintes et maintes fois: De Albator à Goldorak en passant par Dragon Ball ou Evangelion, les clins d'oeil sont multiples et viennent donner une raison d'être à l'ensemble caricatural qu'est cette production.

Le scénario d'ailleurs n'est rien de moins que la quête habituelle fréquemment rencontrée dans le monde de l'animation: Un jeune héros à la rencontre de son destin. Néanmoins, TTGL la suit par des chemins un peu détournés à certains moments après avoir habitué le spectateur à prendre l'autoroute des scènes convenues. Bref TTGL nous décontenance gaiement par moment afin de mieux nous tenir en haleine quand bien même, le héros apparait pourtant infaillible.

D'ailleurs les attaques de plus en plus puissantes et monstrueuses s'enchainent sans vraiment de raison si ce n'est celle que le héros est de toute façon le meilleur. Alors ici soit on le prend au 2nd degré d'un anime qui tente de rassembler en un toutes les caricatures de ses prédécesseurs, soit on est quelque peu ennuyé de voir une telle simplicité d'enchainement.

De toute façon les ennuis vont finir par arriver et avec eux une ultime référence à Evangelion sans pour autant sombrer dans l'autisme primaire qu'avait connu le glorieux ancêtre (mais non je ne parle pas de moi voyons!).

Pour conclure en fait TTGL, c'est l'improbable cocktail réussi de tous les mauvais côtés de l'animation japonaise (du moins des idées les plus grossières et les plus exploitées) au service d'une production qui semble vouloir nous dire: " Vous voyez? Vous vous êtes encore fait avoir ;)"

Une grande et belle réussite de Gainax qui fait passer un très bon moment. Reste à savoir si elle marquera le temps autant qu'elle n'aura marqué mon début d'année 2008.

En attendant pour une série qui fait du neuf avec du vieux, une seule note s'impose: 9

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Jacen, inscrit depuis le 14/09/2005.
AK8.1.13 - Page générée en 0.048 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.189739 ★