Gurren Lagann, l'anime qui part en vrille.

» Critique de l'anime Tengen Toppa Gurren Lagann par Profy le
25 Mai 2014

N'étant pas friand des méchas en tout genre, j'étais sceptique avant de voir Gurren Lagann. J'ai bien été déçu, mais pas à cause des robots, qui au final m'ont plutôt plu.
Non, pour moi le problème c'est que passé la première moitié de la saison 1, l'anime devient répétitif, malgré le rebondissement majeur et l'apparition de nouveaux personnages intéressants.

L'anime suit un schéma par épisode, qui fait qu'on devine toujours à l'avance tout ce qu'il va se passer, ou presque. A chaque début d'épisode, on a des faits sans importances, puis un gros combat de quinze minutes, et après les personnages mesurent les dégâts qu'ils ont subis, plus ou moins graves selon l'ennemi.
Et ce schéma nuit selon moi à beaucoup d'éléments qui auraient pu être très intéressants autrement. Gurren Lagann est un shônen, on ne peut pas lui demander de s'étaler sur les sentiments des personnages, néanmoins c'est clairement ce qu'il lui a manqué pour vraiment me plonger dans l'histoire. Les quelques passages de romance sont généralement en fin d'épisode au crépuscule, pour se faire un bisou ou se souhaiter bon courage.
Pourtant, il y avait clairement des choses à exploiter à ce niveau là.

Gurren Lagann se laisse voir, on s'amuse, on a envie de voir la suite, mais au final on peut être déçu. Je suis sévère, car les combats, l'animation et l'OST, l'humour, m'ont beaucoup plu, mais ce sont les fondamentaux. Un bon shônen doit remplir ces conditions. Une fois que ces éléments en place, le plus dur est fait, alors pourquoi ne pas aller jusqu'au bout des choses ? Je ne dirais pas que c'est bâclé, car encore une fois ce n'est pas l'objectif d'un shônen que s'étendre sur les sentiments, mais Gurren Lagann aurait pû être vraiment parfait si ça avait été le cas.

Enfin parfait, je ne parle ici que des 15 premiers épisodes.

Car oui, il y a une seconde saison, des épisodes 17 à 27 (le 16e étant une énorme blague : un résumé image par image de la saison 1). Et c'est de cette seconde dont je tire mon titre (en plus du jeu de mot minable). En effet on entre ici dans les dérives du shônen : Les power-up incessants, les combats à une échelle de plus en plus démesurée (au début, c'est sur une plaine, à la fin, c'est entre des galaxies qui servent de shurikens aux robots... Oui oui, de shurikens).
Bien sûr, le côté kitsh est sympa, ça peut plaire, mais c'est très vite lassant aussi.
Cette seconde saison se voulait plus portée sur les sentiments, c'est toujours ça de pris (femme enceinte, demande en mariage, problèmes liés à la gouvernance d'une ville, sauvetage à travers l'univers, humain artificiels, dédoublement de personnalité, chacun personnage trouve sa voie, etc...), mais cette impression de bâclée, voire de confus est restée et s'est même largement accentuée.

Le développement de l'histoire de Gurren Lagann est d'ailleurs bien étrange, certains personnages importants ou attachants s'effacent d'une façon ou d'une autre et se retrouvent relégués au second plan au moment où ils devenaient le plus intéressants (typiquement : Yoko après sa rencontre avec Nia), et d'autres personnages complètement vides ou simplement inintéressants sont à l'inverse beaucoup plus présents (Kittan).

Jusqu'à la moitié de la saison 1, Gurren Lagann est vraiment distrayant, malgré un schéma qui revient sans cesse, on ne s'ennuie pas. Après, la série prend une direction qui, sans être mauvais, m'a déçu en sous-exploitant beaucoup d'éléments qui auraient pû être géniaux.
A partir de la saison 2, on pourrait croire qu'on change de série, et là je n'accroche plus du tout.

Gurren Lagann aurait pû être énorme, "percer les cieux", vraiment. Mais en ne brisant qu'à moitié les codes du shônen, il reste trop sur un chemin tout tracé, et la personnalité particulière de la série qui était si présente au départ s'efface peu à peu pour ne laisser place qu'à un enchaînement de combat sans grand intérêt, ni grande histoire autour. Quel dommage...

7/10 pour la saison 1 qui jusqu'à un certain point m'aura fait rêvé, c'est toujours ça de pris.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (5)
Amusante (0)
Originale (0)

3 membres partagent cet avis
10 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Profy, inscrit depuis le 25/05/2014.
Aucune autre critique
AK8.1.13 - Page générée en 0.052 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.190184 ★